C’est quoi une start up ?

Une start up c’est un objet social qui arrive à créer une forte croissance. Mais à partir de quoi ? De l’engagement.

Il y a trois choses importantes pour une start up quand elle commence : la tech, l’argent et l’engagement. Les deux premiers sont bien connus. Le dernier beaucoup moins. Et comme souvent c’est le plus important. Pour X raisons : sans recherche d’engagement, la tech n’est pas utilisée. Elle est un objet mort socialement. Cela arrive souvent : au départ comme pour les app qui marchent quelques semaines et retombe dans le cimetière (cf zombie rate). Mieux, sans engagement, pas de décollage. Les métriques sont fondés sur l’engagement : essai, utilisation, referal, achat / repeat mais aussi contribution à la communauté, recherche d’interactions physiques comme digitales sont autant d’indices qui alimentent la zone de traction. Or,  les investisseurs ne regardent que la traction. Tout le reste s’évapore devant le fait que vous ayez de la traction ou pas. Les financiers ne respectent qu’une chose que vous maitrisiez vos coûts et que vous soyez… des magiciens de la traction. Cela prouve que vous avez trouver des chemins pour vendre quelque chose à des gens. (on a pas encore réussi à faire vendre du « rien »).

Comme vous êtes entrepreneur/e, votre principale activité est de gérer des ressources, du temps, de l’argent, de l’énergie pour atteindre cette traction. Il faut donc vous concentrer sur ce qui vous permet de créer de la traction. Et cela passe essentiellement par trois choses : le design, le design et le design.

Le design vous permet de créer de l’engagement. Cette approche vous permet de comprendre comment créer un objet désirable, interpellant, susceptible de résonner dans le coeur et l’esprit des gens. Le design cherche aussi à comprendre comment s’insérer de manière fluide avec les trajectoires des êtres pour devenir un allié et non un intrus dans leur vie. La discipline aide aussi à concevoir des expériences fortes pour faciliter et enchanter leur vie tout en les aidant à s’épanouir. C’est le principe du design d’expérience que de produire des interactions et des moments clés qui réenchantent la vie des gens. Plus important encore, le design aide à créer les étapes d’une aventure commune. Dans un environnement (durablement) incertain, c’est ce que les humains veulent vivre aujourd’hui. Des aventures collectives qui permettent de s’accomplir tout en trouver des alliés et une communauté permettant de mieux vivre. Le design d’engagement aide à rentrer en osmose avec eux.

En résumé, le design est stratégique car il permet de façonner votre proposition de valeur au plus près de vos publics mais aussi les moyens de se l’approprier, et plus encore de créer une énergie commune. A ce titre, il permet de produire du mojo.

Beaucoup d’équipes perdent du temps à créer de nouvelles solutions. A essayer de s’adapter à l’environnement. Pourtant, une fois que vous avez compris ce qu’est votre mojo, vous devez le nourrir. Et le design est un outil essentiel pour cela.

Si vous ne questionnez pas le design de votre projet, vous risquez d’avoir des problèmes récurrents de temps, d’énergie, d’argent. Questionner le design, c’est se donner le moyen d’agencer les ressources, de produire différemment et mieux, de révéler la valeur.La solution compte peu, en dehors du moment. Les gens l’oublient vite. L’essentiel est rendre possible des choses entre parties prenantes qui ne l’étaient pas…